• 451 visits
  • 9 articles
  • 124 hearts
  • 287 comments

Welcome in Mystic Falls. 26/08/2014



 
 
Bonjour et bienvenu ...
 
 
Un univers sombre, admirer par les humains comme une merveille. Mais ils sont partout, tout le temps, à chaque instant. Ils nous piègent et nous vident de notre sang, ils sont ici et là, meurtrier à leurs temps perdu, assassinant autre raison que la soif et le colère. Une description alléger de toute idée positive, et pourtant... Les vampires étaient avant tout des humains non ? 
 
Bienvenu sur la blog Alandara, petite page ouverte sur un ordinateur, au nom féerique. Un blog refermant toute une histoire sur la série The Vampire Diaries. Mon nom à moi, c'est Jamie. Je suis une jeune femme désorganisée, passionnée par l'écriture, la beauté et aussi la psycho. Ce n'est pas ma première fiction, et j'espère que ce ne sera pas la dernière ! 
 
Je vais paraître stricte quelques instants, mais le plagiat est interdit, les visiteurs fantômes: les kifs ne m'apportent rien de constructif, les pubs ont un article spécial, et enfin, les prévenus doivent commenter au moins chaque chapitre, mais un commentaire constructif ! Sachez que les "J'adore, vivement la suite." aussi gentils soit-ils, ne m'apporte rien. 
 
La fiction, par rapport à la série, débute lorsque Elena reprend sont corps, après que Katherine mourante, est voulu changer le sien trop vieux. La suite: Damon et Elena se sont remit ensemble, et pour le reste, tout sera expliqué et si j'oublie un détail, n'hésitez pas à me demander des explications en commentaire, ou par message. 
 
Aussi, ma fiction à un titre qui est : You're my devil.
 
 Une vidéo sur You tube que j'aime beaucoup: Here.

 
Et enfin, les prévenus, pas de place limité !
"Ouvre ton coeurjolie coeur." 
"Ouvre ton coeur, jolie coeur."
"Ouvre ton coeur, jolie coeur."
 
 
Si vous aimez ma fiction, n'hésitez pas à la partager, je vous mettrais alors sur mon blog!
Si vous voulez me retrouver autre part,
Une autre fiction:  Here
Twitter: Here
Instagram: Jaistitch
 
Alors voilà, je vous souhaite une bonne journée, et une bonne année 2015, 
Merci d'être sur mon blog, et à très vite, 
Jamie

Pub & liens. 03/09/2014


 
 
Cet article est fait spécialement pour que vous laissiez vos pubs, et si j'ai des fictions coup de coeur je le mettrais aussi ici ! 
Désolé j'aime pas vraiment habituellement les articles spécial pub mais en ce moment sur tous les blogs je reçois trop de demande pour lire, et je ne m'en sort plus. Alors je ne vous promet pas de passé tout de suite, mais je passerais. 
 
MAIS, en contre parti, j'ai tout de même beaucoup de fictions à lire alors j'aimerais bien que vous aussi passez faire un tour sur mon blog et laissiez des avis. 
 
Merci d'avoir compris, vraiment, mais je m'en sort plus à lire des tonnes de fictions alors que j'ai aussi mes blogs à géré, et ou je manque d'avis. 
Sur ce, je vous dit à très bientôt !
 
 
 
Fiction coup de coeur, 
 
homophobia: Ma petite correctrice, n'hésitez pas à aller voir sa fiction. C'est vraiment une découverte, originale, sans fautes, incroyablement bien écrite ! Mais je ne vous dévoilerez rien d'autre et vous invite fortement à aller la lire, je suis sur qu'elle vous réservera des tonnes de surprises !
 
un-jour-peut-etre-dh : Mon tout nouveau (de ce soir) coup de c½ur. Une fiction trop touchante, originale dans l'idée et surtout une Dramione. Une des meilleurs Dramione que je n'ai jamais lu, et vraiment je la trouve trop touchante. Limite je prend les sentiments des personnages (j'ai pas la lumière à tous les étages maybe).!
 
writers-world.skyrock.com/ Un répertoire pour les fan-fictions et les fictions, allez donc y faire un tour !

Jamie.

Mise en bouche. 27/08/2014


 
 
"Cher Journal,
J'ai péché dirais-je si j'étais croyante, mais je ne le suis pas, puis je ne le peux plus. Ça c'est passé une nuit, quelque chose d'impardonnable, quelque chose que je regrette tellement, mais que ne peux pas être défait. 
Stefan me conseille souvent à moi et aux autre d'écrire dans un journal, comme lui, écrire sur des pages vierges nos ressenti. L'utilité ? Je ne la connais pas, je ne sais d'ailleurs pas pourquoi je le fais. Au fond, j'espère qu'un bout de papier va m'aider. Mais il n'y aura aucune réponse : le papier ne parle pas, ne conseille pas et n'aide pas. Pourtant mon stylo continue de danser, parce qu'il est aussi plaisant de pouvoir s'exprimer sans être jugé. Je ne sais pas vraiment quoi écrire, mais tout me ramène à cette fameuse nuit. Cette erreur irréparable, qui tourne sans cesse dans ma tête.
Il y a encore quelques jours, j'allais bien, je me reconnaissais et pouvais me regarder dans un miroir. Mais à présent je m'en veux, et surtout je lui en veux ! Pourquoi devrais-je m'en vouloir davantage qu'à lui après tout? Pourquoi les responsabilités devraient retomber sur mes épaules à moi et à moi seule ? Je t'emmerde Damon Salvatore ! "
 
"Cher Journal,
Voilà qui est fait, j'ai pris ma décision. J'ai besoin de me vider la tête, l'esprit, de partir loin de cette ville, de tout ce que j'ai connu. Je ne sais pas vraiment où je vais, mais j'aviserai.
J'ai fait mes au revoirs à cette ville, je pense qu'il me faut du temps."
 
"Cher Journal,
Cela fait déjà un mois que j'ai quitté la ville. Partir m'a fait le plus grand bien, mais à côté de ça tant de choses me manquent. J'hésite à rentrer... Pourtant, je suis bien ici. Je me suis fait des amis, les paysages sont splendides, je me sens vivante et humaine ici, c'est vrai."
 
"Cher Journal,
J'ai décidé de rentrer. Advienne que pourra."
 

Un grand merci à homophobia pour m'avoir corrigé !!!
Retrouvez moi dans une fiction purement imaginaire aux allures surnaturelles:ici et une autre fiction, ou plutôt fan-fiction sur Harry Potter: ici

27/08/2014

Chapitre I.
Come back to Mystic Falls.
Mercredi, 20 heures
 
 
 
Tout était comme elle l'avait laissé, rien n'avait changé. Mystic Falls était la même ville que deux mois plus tôt.

Au manoir Salvatore tout le monde s'était réuni pour son retour, et ils avaient prit grand soin de lui cacher cette surprise. Elena lui avait donné rendez-vous là bas et avait réuni tout le monde, il y'a avait Stefan, Bonnie, Jeremy, Matt et Damon. Ils s'étaient tous mit à la préparation du manoir, mit quelques ballons ici et la, une banderole, et d'autres décorations festives et la soirée s'annonçait pour le moins réussit.
La jeune brune avait voulu inviter Tyler, elle lui avait laissé trois messages sans réponses, et espérait qu'il daigne se montrer durant la fête.
Celle qu'ils attendaient tous allait bientôt arrivé et tout était enfin prêt. Il fallait que tout soit parfait, parfaitement organisé. Après tout elle était l'organisatrice des fêtes parfaites, alors ils devaient mettre le niveau très haut.
Elena était assise sur le canapé avec Bonnie et toutes deux discutaient de ce grand retour, le sourire aux lèvres. Jeremy et Matt arrivèrent quelques instants plus tard auprès des filles et s'immiscèrent dans la discutions eux aussi ravi de la nouvelle.
Quant à Stefan lui, il préparait quelques verres de vins dans la cuisine tout en souriant à l'écoute de ce qu'il se passait dans le salon. Il était heureux que sa meilleure amie revienne. Elle lui avait terriblement manqué durant ces deux mois.
Lorsque le jeune homme revint dans le salon du manoir il vit que son frère n'y était pas, et se demanda ou était-il encore fourré. Elena avait lourdement insisté sur Stefan pour que Damon fasse l'effort de bien se tenir ce soir, et il l'avait encore perdu.
 
Ce fut quelques minutes plus tard, qu'il découvrit son frère sur le toit du manoir, un verre de Wisky à la main, le regard dans le vide. Stefan monta sur le toit en quelques secondes et vint s'asseoir près de son frère.

 
_Fait un effort ce soir, souffla le jeune frère.
_Ca va, je l'ai compris la première fois que tu me l'a dit, ainsi que les cinq autres qui ont suivit.
_Je m'en assure, c'est tout. Et si tu me disais ce que tu as en ce moment? C'est Elena c'est ça?
_Pas franchement, souffla le brun en buvant une gorgé de son alcool habituel. Tout ne tourne pas autour d'elle.
_Chez toi ? Un peu si, sourit Stefan en regardant son frère.
 


Le beau brun ne fit aucun sourire. L'envie n'y était pas. Il avait beaucoup trop de choses en tête, et oui Elena en faisait partie mais pas seulement.
 
_Si ce n'est pas Elena, qu'es ce qu'il ce passe ?
 
Damon ne répondit rien, et lorsque au loin Stefan entendit une voiture, ils descendirent tous les deux de leur perchoir en direction de l'allée.
 
_La voilà enfin, s'exclama Stefan ravi.
 
Damon posa son verre sous le porche et resta en arrière tandis que la voiture s'approchait de plus en plus. Il enfila ses mains dans ses poches de jean et arborait un regard froid et impénétrable. La voiture frappa les deux jeunes frères, c'était une BMW, noire. Une très belle voiture que la jeune Caroline Forbes conduisait avec agilité. Elle avait acheté une nouvelle voiture, et cela surpris les deux Salvatore.
La voiture s'arrêta devant Stefan, et une fois le moteur coupé, une jolie jeune blonde descendit de la voiture. Elle avait ses cheveux bouclés qui lui allait à merveille et portait une tenue qui la changé complètement, un jean slim bleu foncé, une veste en cuire avec quelques piques sur le col, un tee-shirt bleu sombre avec un joli décolleté en V et des bottines noires à talons.
Ces deux mois l'avaient-ils changé à ce point, se demanda Stefan en admirant sa meilleure amie approcher.
 
_Caroline ! S'exclama ce dernier en la prenant dans ses bras.
 
La jeune fille afficha un magnifique sourire et accepta avec plaisir la marque d'affection de Stefan. Elle était vraiment ravie de revoir son meilleur ami.
Quelques secondes plus tard, tout le petit groupe d'amis arriva en courant et chacun leur tour prirent la jeune Forbes dans leurs bras, criant son prénom et l'enlaçant de toute leurs forces.
Seul Damon resta là en dévisageant la jeune femme, tandis qu'elle l'ignorait complètement. Ils ne s'étaient jamais vraiment bien entendu, surtout au vue de ce qu'il lui avait fait subir dès leur première rencontre.
 
_Damon, le salua t-elle en passant devant lui pour rentrer à l'intérieur avec les autres.
 
Le brun continua de la dévisager quelques instants avant de la suivre la l'intérieur du manoir. Tous s'installèrent autour de la petite table et trinquèrent avec leurs verres de vins au retour de Caroline qui affichait comme toujours un magnifique sourire. 
 
_Dit donc Blondie ou son tes vieilles fringues qui t'allait si mal? Questionna Damon avec son éternel sourire insupportable. 
_Devrais-je prendre ça comme un compliment? Souffla Caroline en arquant un sourcil avec un sourire moqueur. 
_Surtout pas, souffla le brun en levant son verre. 
_Excuse moi Elena, se rattrapa la jeune femme en affichant un sourire d'excuse.
 
Caroline remarqua rapidement que Elena ne lui avait pas sourit, et avait très clairement esquivé son regard. Lorsque la jeune femme se tourna vers Damon elle vit qu'il la regardait et que lui non plus ne lui souriait pas. Avait-elle dit quelque chose qu'il ne fallait pas? Le couple inséparable avait-il connu comme souvent des difficultés? 
Sans penser davantage à cela, Caroline se remit dans l'ambiance de la soirée et profita de ses retrouvailles. Elle les félicita de ces petites décorations et attentions, bien qu'au fond, elle aurait fait tout cela différemment. Mais ils avaient fait leurs maximum pour elle, et elle les en remercia plus d'une fois. 
Lorsque Elena ramena plusieurs verres dans la cuisine, la jeune blonde la suivit et fit couler l'eau du robinet alors qu'il n'y avait aucune vaisselle à nettoyer. 
 
_Elena, j'ai dis quelque chose de mal tout à l'heure? 
 
La jolie brune se rappela tout de suite du moment de gène qu'elle avait ressenti. D'ailleurs à la table tout le monde l'avait ressenti et personne n'avait osé s'exprimer à ce sujet. 
 
_Il n'y à rien de spécial, je ne suis juste plus avec Damon. Voilà. C'est finit. 
_Quoi? S'exclama la blonde. Pourquoi? 
_Tout simplement parce que ça ne vas pas. Il me fait du mal, je lui en fait. Nous ne sommes juste pas fait pour être ensemble. 
_C'est n'importe quoi !
_Je pensais que tu serais contente.
_Pourquoi? S'inquiéta soudainement la blonde. 
_On ne peu pas dire que tu portes Damon dans ton c½ur.
_Eh bien je m'y étais fait. Vous vous aimiez tellement. Je suis sur que vous allez vous remettre une fois de plus ensemble. Comme à chaque fois !
_Oh non Caroline, cette fois c'est différent, souffla Elena alors qu'une larme roulé le long de sa joue.
_Elena, soupira la jeune femme en prenant son amie dans ses bras. Explique moi.
_Il n'y à rien à expliquer. Il m'a quitté. Je te dis ces raison parce que je l'ai est dis à tout le monde depuis deux mois, mais la vérité, c'est que je ne sais même pas pourquoi il m'a quitté.
 
Caroline serra de plus belle son amie dans ses bras tout en lui murmurant que ça allait bien se passer, que Damon n'était qu'un con qui ne la méritait réellement pas. Et c'était la vérité, Damon était un idiot, et il n'avait jamais changé. Elle calma son amie avec quelques paroles et lui servit un autre verre de vin.
 
_Bois moi ça jeune fille !
_Et toi alors? Des nouvelles de Tyler? Souffla la brune après avoir fini son vin.
 
Tyler.. Cela faisait longtemps qu'elle n'y avait plus pensé, et rien que cette idée la rendait mal. Tyler était son premier véritable amour, celui qu'elle avait le plus aimé. Probablement serait-il le seul pour lequel elle s'était autant battue et qu'elle aimait tant.
 
_Aucune, soupira t-elle en souriant pour cacher son malheur.
_Je suis désolé.
_Ce n'est rien, après tout, peut-être que lui aussi ne me méritait pas, sourit-elle de plus belle.
_C'est vrai.
 
Ce fut après que Elena l'est enlaçai encore une fois que les deux jeunes femmes se redirigèrent vers le salon. Tout le monde était d'une bonne humeur incroyable sauf Damon qui n'était pas là, et Caroline qui malgré sa présence, n'avait aucune envie de rire. Elle partageait ses moments avec ses amis mais au fond quelque chose la tracassait, enfin beaucoup de chose pour dire vrai. 
Seulement elle venait de rentrer, elle ne devait pas se laisser abattre quelques heures après son retour, sinon il aurait mieux valu rester en Angleterre. La jeune blonde s'excusa auprès de ses amis et s'éclipsa.  Elle leur avait dit qu'elle était fatigué, et avait besoin de sommeil, mais en réalité, elle était parti se promener. Ses pas l'avaient mené jusqu'au cimetière de Mystic Falls ou reposer des personnes qu'elle avait côtoyé, connu plus ou moins, mais des personnes qui était morte il y'a peu de temps. Avant l'arrivé des frères Salvatore, la ville était calme, si calme, puis après tout était devenu plus sombre et plus compliqué. Beaucoup de personnes étaient morte, et elle en faisait partie. Elle pensa soudainement à son père, à Vicky la s½ur de Matt, à Jenna, Alaric, les parents d'Elena, le père et la grand mère de Bonnie. Tout le monde avait été touché. Même Tyler, se rappela t-elle. La mère de Tyler était morte. Tué par Klaus, celui qui fut son amant. Cela aussi était compliqué et n'avait rien arrangé avec le jeune hybride. 
Ses pensées vagabondaient toujours ainsi, elle allait quelque par, pensait à quelque chose et tout évolué. Étrangement ce n'était jamais des pensées positive.
 
_Qu'es ce que tu fait là? Fit une voix masculine derrière elle. 
 
Elle n'eut aucun besoin de se retourner pour reconnaître son interlocuteur et un fin sourire se dessina sur sa bouche. 
 
_J'ai marché, et me voilà, souffla la blonde. 
_C'est Damon c'est ça? 
_Stefan... 
_Caroline si tu as besoin de parler de quelque chose tu sais que tu peu m'en parler. 
 
Le beau Salvatore se mit face à son amie et la regarda avec inquiétude. 
 
_Tu ne lui as rien dit hein? 
_Non, bien sur que non, souffla le brun. 
_Et lui ne t'as pas raconté?
_Non, et comme je te l'ai promis, je ne lui est pas dit que j'étais au courant. Qu'es ce qui te tracasse? 
_Toute cette histoire, j'ai l'impression qu'elle me tue de l'intérieur, fait de mes idées, des idées noires! 
_Tu prend tout trop à c½ur Caroline.
_Parce que pour toi cette histoire n'est pas importante? Je ne suis pas certaine que tout le monde soit de cet avis, crois moi! 
_Je n'ai pas dit ça, je dit juste que ça fait deux mois. Le temps calme les choses, et tu aurais du être plus apaisé en revenant ici. Mais ce n'est pas le cas, alors je me demande si c'était une bonne idée de te laisser partir. 
_C'était plus simple là bas.
_Par rapport à quoi? 
_Au fait que je ne les voyaient pas. Rien ne me le rappelait chaque jour, quand bien même je pouvais y penser, c'était moins souvent.. Et c'était mieux ainsi. 
_Va falloir vivre avec, même si c'est dur. Ce qui est fait est fait. Tu ne peu pas changer ton passé, mais tu peu toujours améliorer ton futur. 
_Merci Stefan. 
 

 
Caroline serra le jeune Salvatore. Il avait toujours était d'un grand réconfort, seulement cette fois ci ça n'avait pas été le cas, rien n'avait changé, et la jeune blonde était toujours aussi triste. 
 
_Que de sentiments, siffla une voix en arrivant. 
_Damon, hoqueta le jeune blonde avec inquiétude. 
_Relax blondie, souffla t-il en ouvrant grand les yeux et en arborant un immense sourire. 
_Il est saoul, laissa tomber Stefan en examinant son frère et la bouteille de Wisky presque vide qu'il tenait fermement. 
 
Ce fut dans un long et pesant silence que les trois jeunes prirent le chemin du retour. Damon parlait plus ou moins pour lui même, et Stefan tentait de le faire taire. De son côté, Caroline décida d'accélérer et de reprendre sa voiture avant de rentrer chez elle. Sa mère dormait déjà, et ce n'était pas une mauvaise chose. Elle n'avait en aucun cas envie de parler, et de faire aussi les retrouvailles avec sa mère. Surtout qu'elle lui avait donné que peu de nouvelles et cette dernière c'était particulièrement inquiété, et donc si elle devait se faire sermonné, elle préférait attendre le lendemain après une bonne nuit de sommeil.

 
Stefan ramena Damon et ce dernier s'assit confortablement dans le canapé en poussant Jeremy et Bonnie à côté de celui ci. 
 
_Caroline est parti vraiment tôt, articula Bonnie après s'être installé ailleurs. 
_C'est vrai, souffla Elena. Le voyage a du l'épuiser. En tout cas, elle à vraiment changé physiquement. 
_Oui, et elle est plus relax je trouve, sourit Jeremy. 
_Ouais j'ai remarqué aussi, ca fait du bien, rigola Matt. 
_Elle est pas plus relax, soupira Damon en les coupant, elle est toujours aussi coincé et chiante qu'avant ! Vous verrez.. 
_Damon ! Le réprimanda Stefan en le fusillant du regard. 
_Quoi? Quand on est aussi casse couilles qu'elle, sa reste à vie ! 
 
Sur ces derniers mots le beau brun se leva du canapé et partie en un coup de vent dans sa chambre. Il était temps pour lui d'allait dormir et de faire passer l'alcool tout en laissant ses pensées divaguaient. Il s'endormit en un rien de temps et rêva d'un souvenir, quelque chose enfouie dans sa mémoire, quelque chose de bloqué dans son esprit. 
 

 
 xxxxx
 
Bonjour à tous/toutes.

Voici la fin du chapitre I. J'espère que vous l'avez apprécié? 
J'attend avec impatience vos avis, même si pour moi, les premiers chapitres sont toujours plus compliquer à écrire, qu'il faut tout mettre en place, j'espère réellement qu'il vous à plus. 
J'accepte bien sur toutes critiques constructives, ainsi que vos supposions, vos questions enfin tout ce que vous pensez quoi!
Je vous retrouve très prochainement pour le chapitre II. Des idées pour la suite? 
A très vite, je vous embrasse. 
Jamie. 

27/08/2014

Chapitre II.
Morning.

Jeudi matin.
 
Damon Salvatore s'éveilla avec un affreux mal de tête. Bien que ces derniers temps, ce mal était récurant. Chaque soir il buvait, chaque matin il souffrait. Et chaque jour cela recommençait. 
 
_Debout! Souffla une voix en entrant et ouvrant les rideaux. 
_Stefan.. Se plaignit-il en mettant sa tête dans son oreiller. 
_Lève toi tu veux ? C'est pas le tout de boire si l'on ne le supporte pas. 
_Tait toi tu veux? Fit-il en l'imitant d'une voix étrange. 
 
Damon se leva tel un vampire. Il était en caleçon et s'étirait en souriant. 
 
_Stefan je voulais... Fit une voix féminine en entrant avant de lever les yeux et de s'arrêter. 
_Blondie, je sais que tu veux me voir nu, mais vraiment, tu n'as qu'a demander, sourit Damon avec un jeu de sourcils
_La ferme Salvatore! Tu t'es vue ? Un laideron hypocrite à qui il manque un cerveau. 
 
Caroline avait tout simplement voulu aller demander quelque chose à Stefan, mais ne pensais pas trouver un Damon aussi peu habillé. Et comme toujours il l'avait cherché, et comme elle ne l'appréciait pas, la moindre petite remarque pouvait la faire bouillir. 
 
_Tu feras gaffe tu parle comme une gosse de 6 ans ! S'exclama t-il comme si c'était une gamine. 
_Ne me cherche pas Damon ! 
_Ne me cherche pas Damon, l'imita t-il avec une voix des plus aiguë. 
 
La jeune blonde émit un petit grognement avant de tourner les talons et de se diriger vers le salon, ou elle espérait croiser des personnes un peu plus vétu. 
 
_Ca va blondie je plaisantais, cria Damon depuis l'étage. 
 
Caroline avait entendu Stefan le réprimander une seconde plus tôt. Ceci ne compté donc pas, ce n'était pas lui qui avait réellement voulu dire cette phrase. 
 
_Va te faire foutre, lui répondit-elle sur le même ton. 
 
La blonde descendit les deux dernière marche de l'escalier et parti près d'Elena dans le canapé. 
 
_Ca va mieux toi? Sourit la blonde en se servant un verre de Whisky. 
_Comme depuis deux mois tu sais, sourit à son tour Elena. J'aurais aimé que tu sois là, mais j'ai fait avec..
_Je suis désolé Elena.. 
_C'est pas grave. 
 
Caroline fut quelque peu surprise et blessé, son amie n'imaginait pas une seconde que elle aussi avait pu aller mal. C'était d'ailleurs pour ces raisons qu'elle avait quitté ses amis, sa mère, sa ville.
_C'est bientôt la rentré Care, j'ai tellement hâte que l'on retourne toutes les trois dans notre petite chambre d'étudiante, affirma Elena en souriant. 
La jolie blonde fit un léger sourire et baissa la tête d'un air gêné.  
_Ca ne va pas? Souffla Elena en fronçant les sourcils. 
_Ecoute, je m'excuse, j'aurais du vous le dire, mais.. je n'y retourne pas
_Quoi? Pourquoi? Enfin.. tu adorais ça ! 
_J'ai beaucoup réfléchit quand j'était loin d'ici. Je suis un vampire, j'ai l'éternité pour mes études, et je n'ai aucune envie de les faire maintenant. J'ai besoin de profiter de ma vie, de faire ce qui me chante quand j'en est envie. 
_Tu as davantage changé que ce que je pensais, souffla Elena en la fixant. 
_La vie est faite de surprise, sourit la blonde pour détendre son amie. 
_Tu sais Care, peu importe que tu es changé, réfléchit ou quoi. Tu es ma meilleure amie et je respecte ton choix, même si ce sera plus triste sans toi. 
Caroline approcha Elena d'elle et la serra dans ses bras. Tout était plus compliqué que ce que pensait son amie. Mais la brune était particulièrement gentille de dire quelque chose comme ça.
_Trop mignon, siffla une voix derrière Caroline. 
_Damon.. soupira Elena en se décollant de son amie. 
Le jeune homme se tenait debout, une bouteille de Whisky dans une main, l'air heureux d'arriver toujours au mauvais moment.
_Caroline, allons parlé dehors tu veux, articula t-il avec un fin sourire avant de boire à la bouteille.
La jeune blonde l'interrogea du regard mais n'obtint aucune réponse. Elle se dirigea donc vers la sortie, s'excusant auprès d'Elena qui avait un regard intrigué et triste à la fois. Depuis quand Damon et Caroline se voyaient-ils comme cela?
Damon suivit la blonde et resta silencieux quelques minutes attendant de s'éloigner du manoir.
_Alors? Questionna la blonde. Damon ! S'exaspéra t-elle quelques minutes plus tard. Tu vas te décider à parler ? Ou je t'ai suivie pour rien?
_Toujours aussi casse pied, fit-il exaspéré.
_C'est ça tu m'as fait venir pour calmer tes nerfs. Qu'est ce qui à ? Quitter Elena ne t'a pas suffit? Tu veux toujours blesser plus de personnes?
_Mais tu vas te calmer !
La jeune femme regarda droit devant elle et ne répondit rien. Peut-être s'emportait-elle particulièrement lorsqu'il s'agissait du brun.
_Pourquoi ne retourne tu pas dans ta minuscule et ô combien propre chambre d'étudiante ?
_Qu'es ce que cela peu te faire ? Qui plus est si tu as entendu ça, tu as aussi entendu ma réponse, s'impatienta Caroline.
_Tu n'es jamais contente blondie.
_Et toi tu es un crétin Damon, répliqua t-elle. Pourquoi voulais tu me parler?
_Tu es différente, pensa t-il à voix haute.
_Tout le monde me le dis oui merci.
_J'ai trouvé ça, articula t-il en sortant un petit livre de la poche de sa veste.
_Ca ne s'appelle pas trouver, mais voler Damon, souffla Caroline avec un calme inquiétant.
Elle reconnu ce livre. C'était ce qui lui avait servit de journal intime. certes très peu de pages étaient rempli, mais c'était tout de même personnel.   
_Je parie que tu l'as lu, laissa t-elle tomber après une longue minute de silence. 
_Ouais, affirma t-il
_Bon Damon ou tu veux en venir hein exactement ? Tu vole mon journal maintenant ? A quoi tu t'attendais au juste ? C'est quoi ton put*in de problème ? Tu me vois tu fait comme si rien ne c'était produit, et la tu me sort ça.
_Je peu dire la même chose de toi. Tout le monde aurait pu le prendre et lire mon nom à l'intérieur ! Sans compter que ma jolie, toi aussi tu fait comme si de rien n'était !
_Bien entendu avec toi tout est de ma faute c'est ça? Aucun remord, aucun regret pour le grand Damon Salvatore. 
_Oh si, j'ai des regrets crois moi, souffla t-il méchamment avec une légère grimace. 
_Sale con ! S'exclama Caroline en le giflant aussi fort qu'elle le pouvait. 
Le brun vacilla et se tint la joue en ouvrant la bouche comme s'il allait parler, seulement aucun son ne sortit. La jeune Forbes avait du répondant, et ce n'était pas forcément pour lui déplaire.
_Ne compte pas sur moi pour m'excuser, siffla t-elle en respirant profondément.
_Refait ça encore une fois Blondie, et je t'envoie à la morgue c'est compris ?
_Tu pense que tu m'effraie Damon ? Réellement ? Le questionna t-elle.
_Hum..
Il fit une tête bizarre qui fit sourire Caroline. En effet il avait compris qu'il ne l'effrayait pas, et n'avais pas envie de le faire. Tous deux c'étaient déjà battu l'un contre l'autre et Caroline avait même gagné une fois.
Leur conversation était faite de choses futiles et le beau brun s'en rendait compte. Il était sur la défensive avec tout le monde, son mauvais côté vampires prenait le dessus ces derniers temps.
_Fait pas cette tête abruti, essaya de dire Caroline d'une voix sérieuse mais qui n'eut pas cet effet.  
_On se dévergonde blondie
_La ferme! Répliqua t-elle reprenant son ton froid. 
_Ok, je me tait, souffla t-il en levant les mains.
_Quoi? 
La jeune blonde fut surprise de l'homme qu'elle avait en face d'elle. Damon Salvatore avait-il était plus ou moins d'accord avec elle ? Il ne l'avait pas contredis, avait affirmé son exclamation? 
_Quoi quoi? La questionna t-il. 
_Viens tu de m'écouter ne serais-ce qu'un instant ? Souffla t-elle choqué. Et avant ça d'avouer que tu ne me faisait pas peur?
_Non! se plaignit le brun. 
_Le grand et ténébreux Damon Salvatore à avouer que la jeune et fragile Caroline Forbes n'avait pas peur de lui, se moqua la blonde. 
_Tu pense? Dit-il avec un sourire forcé. 
_Oui tout le temps, tu devrais essayé, sourit la jeune femme en tournant les talons. 
Le jeune homme fit un mouvement de tête et eu un sourire en coin. Oui, la petite Caroline Forbes avait changé, déjà lors de sa transformation en vampire, puis là durant son absence. Un répondant qu'il aimait particulièrement bien, et une démarche des plus sexy. Il avait déjà eu la jolie blonde dans son lit, plus d'une fois. Mais elle n'était pas comme ça avant. Sa mémoire lui joua un petit tour et l'emmena dans ses souvenirs, 
Elena était arrivait au manoir Salvatore, elle avait l'air d'aller mal et son regard exprimait une grand inquiétude. . 
_Elena, ca ne va pas? La questionna t-il tandis que Stefan arrivait. 
_Caroline est partie, laissa t-elle tomber. 
_Quoi? S'exclama Stefan. 
Le jeune brun lâcha les épaules de sa petite amie et ouvrit légèrement la bouche tout en reculant. Ni son frère ni Elena, ni Jeremy et Bonnie qui étaient arrivaient entre temps ne le remarquait, reculant toujours plus jusqu'à heurter un mur. 
_Pourquoi? souffla Bonnie. 
_Elle à juste laissé une lettre.
_Lis là, répondit sèchement le brun.
Elena le regarda interloqué mais sortie un bout de papier de sa poche et le déplia.
_"Elena, je te confie cette lettre pour que tu dise à tout le monde que je part pour les vacances d'été. Je vais chez une tante. Désolé de ne pas vous avoir prévenu avant, mais tout va bien, ça c'est juste fait précipitamment. Je vous aimes, et prenez soin de vous."
Damon sortit de sa rêverie, Caroline n'avait laissé aucune autre explication avant son départ. Il la rattrapa en un coup de vent et la retourna par le bras.
_Aie Damon, fit-elle sans aucune expression.
C'était faux elle n'avait pas mal, elle voulait juste qu'il la lâche, ou tout du moins lui faire remarquer que ça ne ce faisait pas. Il la relâcha et la regarda avec un regard suspicieux. 
_Ou étais-tu blondie durant ces deux mois? 
_Qu'est-ce que cela va changer à ta vie ? 
_Pourquoi es-tu partit? 
_Tu es sérieux là ? Tu es encore plus crétin que ce que je pouvais imaginé, et pourtant crois moi, j'en avais de l'imagination. 
_Tu veux bien arrêté? Souffla t-il avec un sourire entièrement faux
_Je suis parti parce que toi Damon Salvatore m'a détruite, cria t-elle. Parce que tu n'es qu'un con ! Parce que tu as fait de cette soirée quelque chose d'horrible ! Combien de temps crois tu que j'avais mit à aider à organiser la soirée? Et toi tu en à fait un horrible souvenir ! Tu veux savoir ou j'étais ? Hurla t-elle toujours. J'étais loin, loin de toi, d'Elena, et de tous les autres ! 
_Ca ne répond pas à ma question, lâcha froidement le brun. 
_J'étais en Angleterre, lâcha t-elle la voix pleine de dégoût. 
_Tu sais quoi blondie, ok ce que l'on à fait ce soir là n'était pas bien, n'était pas en notre honneur, mais à présent tout le monde s'en fou. 
_Excuse moi? Tout le monde s'en fou parce que personne ne sait !
_Oh vraiment personne? Dit-il faussement surpris. Quelqu'un sait pourtant quelque chose même si il est loin de tout savoir.
_Qu'insinue tu Salvatore? 
xxxxx
Bonjour à tous, 
Voici donc la fin du chapitre deux, qu'en avez vous pensé ? Quelques petites révélations mais toujours le mystère de cette soirée. Vous avez des questions? Des suppositions? 
J'attend vite vos avis ! 
Ah et aussi, voilà que j'ai retrouvé mon tout premier blog sur skyrock et que je le remet à neuf. Je l'avais abandonné mais maintenant je suis repartie pour tout réécrire et modifier certaine chose mais surtout, pour finir la fiction qui se trouve à l'intérieur. Ce blog est vraiment important pour moi, il à évolué avec moi, j'écrivais ses chapitres à une période ou ça n'allait pas, enfin voilà, si vous voulez allez y faire un tout c'est ici:http://d-r-a-m-i-o-n-e.skyrock.mobi/
Je vous fait pleins de bisous, et espère pleins d'avis pour ce second chapitre !
A très vite,
Jamie 
PS ULTRA IMPORTANT: J'ai dix milles pub en ce moment et je suis perdu avec tous les blog alors à tous les prévenus a qui je n'es pas finit leur fiction, pouvez vous me le dire sur l'article pub et liens svp ! C'est super important parce que je suis débordé par les cours, et les pubs arrivent super nombreuse en ce moment !! Je m'excuse dix milles fois mais je sais plus celles que j'ai finit de fictions et celles que je n'ai pas finit... Je suis vraiment désolé...

02/09/2014

Chapitre III.
 Fight.

 
Caroline fixa les yeux bleus de Damon avec insistance. Au fond, elle savait pertinemment ce qu'il voulait dire, quant à lui, il savait qu'elle avait compris ce qu'il avait sous-entendu.  
 
_Tu écoutes aux portes ! S'exclama la blonde outré.
_Du calme blondie, je sais juste bien faire le mec bourré.
 
Damon arbora un sourire malicieux qui insupporta la blonde.
Aussi vite qu'elle en fut capable elle fonça sur le beau brun et le plaqua contre un arbre, son avant bras appuyant le cou de ce dernier. Les veines sous les yeux de Caroline ressortaient et contrastaient avec la couleur plutôt pâle de sa peau. Ses yeux avaient changé et l'on pouvait seulement lire de la colère dans ces derniers. Quant à ses canines, elles étaient parfaitement aiguisées pour tranché la chair humaine.
 

 
 
Damon eut un petit rictus, avant d'attraper la blond par la gorge et de la projeter au loin. Il était fière et savait qu'il avait pour le moment l'avantage sur elle.
La jeune femme poussa un petit grognement lorsque sa tête frappa un arbre. Elle saignait, elle sentait le liquide chaud couler dans sa nuque et l'odeur du sang imprégnait ses narines. 
Le brun la regardait fixement se relever avec quelques difficultés, les bras croisés, le regard inexpressif. 
 
La jeune femme elle, savait qu'elle ne s'en était pas prit à lui à cause de ce qu'il avait dit, mais seulement parce que elle le haïssait et que instinctivement, cette fois ci avait été la fois de trop. Elle le détestait pour être tout ce qu'il était: Un beau vampire arrogant et prétentieux, ayant fait souffrir toute les personnes qu'elle connaissaient. Ses amis lui avait répété plusieurs fois que le brun avait changé, que c'était quelqu'un de meilleur, mais elle ne le pensait pas. Qui plus est à chaque contrariété il commettait d'autres meurtres et faisait souffrir davantage de personne. Mais Caroline Forbes le haïssait aussi pour autre chose, parce que il avait réussit à la blesser elle. Lorsqu'elle comprit que cette haine était plus profonde qu'elle ne l'aurais jamais imaginé, elle s'enfuit laissant là juste un courant d'air qui balaya les cheveux de Damon.
 
Elle cessa de courir lorsqu'elle fut prête à craquer. Caroline se trouvait vers une vieille battisse où il ne rester que des bouts de mur ici et là. Elle frappa aussi fort quelle le pouvait dans l'un deux, qui s'écroula à ses pieds. La blonde recula à vive allure pour ne pas se recevoir l'une des pierres et compris que les os de sa mains n'avait pas supportés le choc. Mais qu'importé, cela guérirait tout seul.


-
De son côté Damon entre en coup de vent dans le manoir et fut accueillit par son ancienne petite amie, Elena.
 
_Ou est Caroline? S'inquiéta cette dernière en jetant un coup d'½il derrière lui.
_Partit faire un tour, répondit le brun en la contournant. 
 
Comme souvent lorsque quelque chose le tracassait, il se servit un verre de bourbon et le bu cul sec. Il dégusta son deuxième verre tout en se baladant dans la pièce à la recherche de réponses. Des réponses que lui seul pouvait trouver. Il se demandait aussi pourquoi la jeune Forbes était-elle parti aussi vite? Le laissant là, seul. Elle n'était pas du genre à partir, elle préférait largement se prendre la tête avec lui, et il le savait. 
 
_Damon.. soupira la jolie brune. 
_Quoi Elena? Dit-il en insistant sur son prénom. 
_Qu'es ce qui ne va pas depuis deux mois, pourquoi est-ce que tu ne me dis rien? 
_Mmh.. Peut-être parce que l'on est plus ensemble, sourit-il faussement. 
_Et à Stefan ? Ton frère est la pour toi Damon!
_Excuse moi mais qu'est-ce que tu en as a faire de ce qui m'arrive ? 
_Pourquoi depuis deux mois me parle tu aussi mal ? Qu'es ce qui te prend ! Tu me quitte sans raison, et t'éloigne de tout le monde ! 
_Je te quitte sans raison? S'énerva t-il. 
_Je n'ai jamais su pourquoi je te rappel, fit la brune en haussant légèrement le ton.
 
Damon rigola nerveusement face à la remarque de son ancienne petite amie avant de finir son verre et de le poser sur la petite table en bois. 
 
_Damon ! Le réprimanda t-elle. Qu'est-ce qui a de drôle ? 
_Que tu te sentes si innocente et pure, Elena. Voilà ce qui est comique dans cette histoire! 
_Je ne me suis jamais dit innocente et pure. 
_Ah bon? Pourtant depuis deux mois tu racontes à qui veux bien l'entendre que je t'ai quitté sans raison ! Cria t-il. 
_Parce que c'est la vérité ! 
 
La jeune femme avait beau se contenir et être énervé, ses yeux s'humidifiait à chaque fois que Damon parlait. Il avait été tout pour elle et chaque parole raisonnait violemment dans sa tête. 
Damon voulu répliqué, lorsque la porte d'entrée claqua violemment. Lorsqu'il se retourna il découvrit Caroline, debout, les cheveux en batailles et essoufflait. Il remarqua que du sang séché recouvrait une partie de son cou, il taché sa peau et plongé dans son décolleté colorant son tee-shirt pâle. Cela venait de l'arrière de sa tête et de son cou. Lui avait-il fait ça ? Lorsque son regard se posa plus bas, il remarqua que la mains de la jeune femme était elle aussi pleine de sang et bleue. Et ça, était-ce lui aussi?
 
_Caroline, souffla Elena, qu'est-ce qui c'est passé ?
_Une mauvaise rencontre, souffla t-elle en déviant son regard sur Damon. Quoi tu veux ma photo?
 
Le jeune homme ne répondit pas, et un long silence entoura la pièce. Caroline et Damon se défiaient du regard, et Elena regardait la scène à la fois surprise et méfiante. 
 
_Que lui as tu fait? S'exclama la brune soudainement en regardant son ancien petit ami. 
_Rien, railla Caroline sans lâcher ce beau regard bleu. Ce n'est pas lui. Je ne l'aime pas, mais ce n'est pas lui. 
_Tu es sur Care? 
_Elena! S'énerva la blonde. Je sais tout de même comment je me fais mal non ? 
 
La jeune brune fut surprise par sa meilleure amie. Elle ne lui avait jamais parlé ainsi, et l'atmosphère de cette pièce était de plus en plus pesante. Il se passait quelque chose, Elena le savait, mais quoi? Que pouvait lui caché sa meilleure amie? Avait-ce un lien réel avec Damon?
 
_Caroline? Questionna Elena entendant le c½ur de Caroline s'accélérer. 
_Désolé Elena, fit-elle d'une voix montant quelques peu dans les aiguë. 
 
Elena n'eut pas le temps de répondre que le plus jeunes des deux frères arriva dans un tee-shirt blanc, celui qu'il mettait lorsqu'il faisait du sport. Son regard se posa directement sur son frère, ce dernier était crispé et chaque muscle de son corps était contracté lui donnant un air plus effrayant qu'à l'ordinaire.
Damon fixait Caroline, et lorsque Stefan posa à son tour son regard sur la blonde, il pu admirer le liquide rouge qui tachait sa peau.
 

 
_J'ai loupé quelque chose? Souffla t-il en croisant les bras. 
 
La jeune blonde ne pu s'empêcher de remarquer les muscles de son meilleur ami, et les veines qui ressortaient de ses bras. Elle ne pouvait pas nier que Stefan était un pure canon et que beaucoup de fille rêverait d'avoir une place dans sa vie. 
 
_Caroline à fait une mauvaise rencontre, articula enfin Elena peu convaincue. 
_Qui ça ? 
_Peu importe ! S'exaspéra la blonde. Je vais bien ! 
_Alors comment ça ce fait que tu n'es pas encore guérit? Questionna Stefan en arquant un sourcil. 
 
Le regard de Caroline se posa sur le sol, la bouche mit ouverte. Il était vrai qu'elle aurait du guérir bien avant, ou du moins commencer, les vampires ne mettaient pas un mois pour retrouver leur forme naturelle, sauf à quelques exceptions près.
Dès que Stefan eut posé sa question, le brun avait levé la tête, apparemment surpris de ce qu'énoncer son petit frère. Le plus jeune avait toujours était le plus réfléchit, celui qui s'inquiétait le plus pour les autres et prenait soin de ses amis. 
 
_Je... Tenta Caroline. 
 
Que pouvait-elle dire ? Stefan avait clairement raison, elle aurait déjà du guérir et pourtant la douleur était toujours présente, lui donnant un horrible mal de tête. Elle senti une pointe dans son c½ur. L'angoisse était belle est bien là. Pourquoi n'avait-elle pas guérit ? Il n'y avait pourtant rien eu d'étrange, elle s'était fait mal mais ce n'était pas la première fois. 
 
_Peut-être que c'est plus long, affirma Elena avec une once d'inquiétude dans la voix. 
 
A une vitesse inhumaine Damon attrapa les mains de Caroline et la balaya des yeux, regardant attentivement chaque parcelles de sa peau, chaque blessure qu'il lui avait probablement infligé.
S'inquiétait-il pour elle ? Oui, et même un aveugle l'aurait vue. 
 
_Dégage, souffla t-elle en le poussant. 
_Tait toi et laisse moi regarder, répondit-il sèchement en lui reprenant les poignets brutalement. 
_Connard! Pesta la blonde. 
 
Elle fixait le brun avec un regard assassin tandis que lui la rapprocha brutalement pour voir son cou. Lorsqu'il l'éloigna de lui, son regard était sombre et il regardait son frère comme s'il lui parler par télépathie. 
 
_Qu'es ce qui ce passe ! S'énerva Caroline en regardant tour à tour les deux Salvatore. 
 

 
Damon la regarda sans une once de moquerie ou d'ironie. Il était sérieux, et c'était d'autant plus inquiétant pour la blonde. Il leva les yeux vers elle, les sourcils froncés mais ne parla pas. 
 
_Vous êtes sourd! S'exclama Elena.
 
L'inquiétude montait aussi en Elena, et le fait que les deux garçons ne lui répondent pas, augmentait son stress. Si ils ne parlaient pas dans les secondes à venir, elle les tuerait probablement. 
 
_Care... Souffla Stefan. 
_Quoi? Répliqua la blonde quelque peu paniqué. 
_Il se peu que l'on est un problème, laissa tombé Damon en baissant la tête et crispant la mâchoire. 
 

 
 
xxxxxx 
 
 
 

Bonjour jeunes lecteurs, 


Voici la fin du chapitre trois, ou l'on commence à légèrement voir l'action de la fiction ! J'espère de tout mon petit c½ur d'humaine que ce chapitre vous aura plus. Et bien entendu comme à chaque fois, j'attend avec impatience vos commentaire pour savoir si j'ai bien travailler ou non. 
Je suis désolé si ma régularité est à revoir, mais malheureusement cette année est un peu chargé, l'entrée en Terminale est pas simple. peut-être que d'autre Term' dirons que si, mais dans mon lycée, niveau emplois du temps c'est vraiment le bordel. Donc voilà pas beaucoup de temps mais quoi qu'il arrive je n'arrêterais pas mes blog pour la simple et bonne raison que écrire c'est ma passion et que j'ai besoin de ces temps là pour me détendre et penser à autre chose. Qui plus est tout vos avis me motive pour mes journées de cours alors... :) 
 
Retrouvez moi ici: 

"Le secret du mensonge."
"Elle est idiote, _Dis-moi Dray, c'est ce que tu te répète tous les soirs pour trouver le sommeil ?" Draco,Blaise.
d-r-a-m-i-o-n-e.skyrock.com



Ca me ferais surper plaisir parce que c'est mon petit bébé de blog, il à grandit avec moi et me tient particulièrement à c½ur !
Sur ce, je vous remercie de suivre ma fiction et de prendre le temps de lire le petit mot de l'auteur à la fin :)
Pleins de bisous ! 
Jamie.
 
 

(
 

25/09/2014

Chapitre IV,
Kind of curse.
 
 
Que ce passait-il ? La tête de Caroline la faisait affreusement souffrir, son sang tapait brutalement dans les parois de ses vaisseaux sanguins et elle fronçait les sourcils pour apaiser quelque peu la douleur. 
 
_Care'! Care'! Réveille toi ! Fit une voix paniqué près d'elle. 
 
Elena. C'était elle, c'était sa meilleure amie qui l'appelait et la secoué par les épaules. Sous elle, elle sentait la pierre appuyer contre les os de son dos. Elle se sentait épié, entouré, scruté par nul autre que ses amis et Damon. Elle papillonna difficilement des yeux, la lumière augmentant son mal de tête. 
 
_Caroline tu m'entend ? S'exclama Elena en la secouant de plus bel. 
 
La jolie blonde fit un signe de tête. Oui elle l'entendait, elle l'entendait même trop bien, trop fort. La voix féminine de son amie résonnait dans sa tête. Quelques secondes plus tard, la brune l'aida à s'asseoir et Caroline observa les 3 paires de yeux posés avec inquiétude sur elle. 
 
_Ca va, je vais bien, dit-elle d'une voix enfantine. 
_Blondie, tu te souviens de ce qui c'est passé ? Questionna Damon froidement. 
 
La jeune femme fit un "non" de la tête avant de se masser les tempes. Non elle ne se souvenait de rien, hormis l'inquiétude sur le visage d'Elena, Stefan et Damon lorsqu'ils avaient tous compris qu'elle ne guérissait pas. Ensuite ce n'était autre qu'un trou noir, elle avait surement dû s'évanouir à cause de ces quelques blessures. En relevant la tête elle vit Stefan et Damon se fixaient une fois de plus, et Stefan fit un signe de tête à son frère. 
 
_Qu'est ce qui à? Souffla t-elle d'une petite voix. 
_Tu es malade, laissa tomber Damon comme si cela était logique. 
_Malade? 
 
Tout en répétant ce mot la jeune Forbes se releva difficilement en grimaçant. Les vampires n'étaient pas malade, ils ne tombaient pas malades, n'attrapaient pas la grippe ou les angines. 
 
_Comment ça "malade"? Questionna Elena à son tour. 
_Je ne pensais pas cela possible, pas maintenant, soupira Stefan. Je ne pensais pas que c'était réel. 
_Mais de quoi parlez vous? S'exaspéra la brune. 
_Quelque chose a dû arrivé.. 
 

Flash Back.
 
Les années 70 étaient tout juste entamé, c'était un samedi. Le soleil s'était couché quelques heures plus tôt et le froid hivernale régnait dans cette petite ville. Stefan Salavtore ne ressentait pas ce froid, ce vent d'hiver qui caressait sa peau pâle.
Il s'était rendu en dehors de la ville près d'une industrie abandonné, les mains dans les poches, son rendez vous approchant. Tout en pensant à mille et une chose, quelqu'un lui bondit dessus à toute vitesse, et il fut projeté au sol sous le poids de son nouvel adversaire.
 

 
 
_Salut beau gosse, souffla la jeune femme en souriant. 
 
Stefan sourit et la jeune femme à califourchon sur lui se releva tendant sa mains au vampire. Ce dernier arbora un magnifique sourire et en un coup de vent se retrouva debout, droit et fit un mouvement de sourcils plutôt amusant.  
 
_Lexi.. Souri le vampire. 
 
Il l'avait vue quelques mois plus tôt pourtant sa présence le réconfortait toujours et faisait naître en lui une petite étincelle de vie et d'humanité. Lorsqu'ils c'étaient vue la dernière fois, Stefan lui avait demander d'aller à New-York surveiller son frère pour lequel il s'inquiétait de plus en plus. 
Stefan amena sa meilleure amie contre son corps musclé et entoura le corps de la blonde de ses bras, le sourire aux lèvres.
 
 

 
 
_Moi aussi je suis heureuse de te revoir Stefan, plaisanta la blonde. Malheureusement, souffla t-elle une fois écarté, je ne t'ai pas demandé de venir pour ça. 
_Je me doute que ta lettre était pour autre chose qu'un câlin du plus sexy des vampires, rigola le jeune homme. 
_Sérieusement, dit-elle avec un petit sourire et en penchant la tête, allons se trouver un endroit mieux que ça. 
 
Le brun fit un signe affirmatif de la tête avant de la suivre dans cette petite ville de Californie. Tous deux s'installèrent sur la terrasse d'un café, l'un en face de l'autre avant de commander leurs boissons. 
 
_Que ce passe t-il Lexi? 
_Je crois que j'ai pas mal de choses à te raconter, souffla t-elle.
_C'est à dire? Repris Stefan incrédule. 
_Quelque chose est arrivé, murmura t-elle en baissant la tête. J'ai retrouver ton frère et il m'a tendu un piège, m'a laissé sur le haut d'un toit alors que le soleil se levait. Il m'a consumé.Je n'avais nul part ou me cacher, expliqua t-elle.
_Je...Damon à vraiment fait ça ?
_Oui, soupira t-elle en relevant la tête.
_Lexi.. souffla t-il avec pitié. Je m'excuse de t'avoir envoyé là-bas.
_Ce n'est pas de ta faute, sourit-elle.
_Je.. Excuse moi d'être légèrement cru, mais ne devrais-tu pas être... morte  ?
_J'aurais du, c'est vrai. Mais.. je ne sais pas comment te le dire, je ne veux pas que tu me prenne pour une pauvre cinglé. 
_Ca c'est déjà fait, sourit-il pour détendre son amie. 
_Arrête de plaisanter, souffla t-elle avec un petit sourire en coin. 
_Désolé, vas-y explique moi ce qu'il c'est passé. 
_Je suis morte et... hm tu crois aux espèces d'esprits ? 
_Lexi, c'est quoi cette blague encore? Espèces d'esprits? Tu veux dire quoi? Des fantômes ? 
_Fantômes si tu préfère, ça doit être la même chose. 
 
Stefan la fixa, un fin sourire dessinait sur ses lèvres, avant de rire silencieusement. Lexi Branson fronça les sourcils en regardant son meilleur ami. Il ne la croyait pas, pensait que ce n'était rien d'autre qu'une blague, une plaisanterie futile. 
 
_Stefan ! Le réprimanda t-elle. 
_Non mais sérieusement Lexi, des fantômes ? 
_Dois-je te rappeler ce que nous sommes ? N'est-ce pas tout aussi impressionnant et ... étrange !
_D'accord, d'accord, dit-il en levant les mains comme pour se défendre. Alors quel est le rapport? 
_J'ai vue ma mère, quand j'étais morte. Laisse moi finir, le prévint-elle, c'est elle qui m'a permis de revenir à la vie. Elle.. Elle... souffla le blonde en baissant la tête, lorsque un être surnaturel meurt il part dans un nouveau monde, différent du notre, mais avec des ressemblances, enfin c'est inexplicable, il faut le vivre pour pouvoir comprendre et imaginer. 
_Viens en au fait, souffla le jeune homme en fronçant les sourcils. 
_Les esprits des êtres surnaturel se rebellent Stefan. 
 

Fin flash back. 
 
 
_Stefan ! S'exclama Caroline. Vas tu te décider à nous dire ce qui ce passe avec moi ! 
 
La voix de la jeune Forbes paraissait plus aiguë qu'à l'ordinaire. Elle était stressé et son meilleur ami ne faisait qu'en rajouter, se terrant dans son silence et dans ce regard incroyablement sérieux.
 
_Il t'es arrivé quelque chose durant ces deux mois ? Questionna Damon les bras croisés et adossé contre un mur.
_Je.. non.. Enfin quoi ? Fit-elle sans comprendre.
_Est-ce que il c'est passé quelque chose d'inhabituel ? Souffla à son tour Stefan.
_Comme quoi?
_Bon plus clairement, est-ce que tu es morte durant ces deux mois? Souffla le plus vieux des frères agacé.

 
Flash Back.
 
_Damon ! Hurla une voix féminine quelques mètres derrière lui.
 
La nuit était tombé et les deux jeunes étaient sortie de ce bal organisé par Klaus et Elijah. Ils avaient organisé cette petite fête pour apaiser tous les esprits, seulement, tout avait été différent. 
 
_Salvatore ! Cria une fois de plus la jeune femme en colère. 
_Qu'est-ce qui a ? Hurla t-il en se retournant brutalement vers la femme.
_Toi qu'est ce qui à ! S'exclama t-elle. Comment as tu pu ? 
_Ecoute moi bien Blondie, je ne me répéterais pas : Sort de ma vue, dégage d'ici, mais si tu ose en parler à qui que ce soit, crois moi cette fois ce sera dans ton c½ur que je planterais un pieux !
 
Caroline Forbes ouvrit quelque peu la bouche et serra les poings si fort que plusieurs filets de sang longèrent ses phalanges. Ses yeux la piquaient et sa gorge se serrait, elle allait pleurer, la colère était trop intense et tout ce bousculait dans sa tête. 
 

 
_Caroline dégage ! Hurla rageusement le brun. 
 
La blonde ne fit aucun pas, resta immobile, debout dans l'herbe fraîche. Elle ne bougeait pas, ne voulait pas et ne pouvait pas. Voyant cela, Damon prit la fuite, courut aussi vite qu'il le pu, s'allongeant au milieu d'une route et regardant les étoiles, attendant qu'un pauvre malheureux s'arrête.
Caroline ne cilla pas pendant plusieurs secondes, avant de se laisser tomber au sol. Durant les secondes qui suivirent quelqu'un arriva et lui brisa la nuque sans même qu'elle n'eut le temps de réagir. Elle tomba dans un sommeil profond et senti un léger pincement au c½ur. Lorsqu'elle ouvrit les yeux, elle se trouvait au milieu d'une intense lumière dorée, sentant la chaleur de celle ci sur sa délicate peau. 
 
_Salut Blondie. 
_Qu'est ce que tu fait là? Souffla t-elle légèrement paniqué. Ou est-ce que l'on est ? 
_Oh tu sais, on est là ou personne n'est, ou tous les chemins se croisent. Enfin on est là quoi, ensemble, réunit, tu y crois toi? Sourit l'homme avec ironie. 
_Je suis.. morte? Dit-elle difficilement. 
_Quelqu'un t'a gentiment planté un pieux dans le c½ur oui en effet, tout comme moi. Ah mais pardon, ça tu le savais déjà, sourit de plus bel le jeune homme tandis que les muscles de Caroline se crispaient. Mais ca remonte à si longtemps. 
_Non, pas du tout, murmura t-elle sans comprendre. 
 

Fin du Flash Back. 
 
_Non, il ne m'est rien arrivé, souffla la jeune blonde perdu dans ce souvenir. 
 
Les deux frères se regardèrent une fois de plus, paraissant soulagé. N'allaient-ils pas arrêter de ce regardaient ainsi ? 
 
_Alors qu'est ce qui ce passe ? Souffla Caroline. 
_Rien, sourit Stefan se voulant rassurant, nous avons eu peur un instant, mais rien, tu dois peut-être avoir soif ou être fatigué et tu guérit donc plus lentement. 
_Vous nous avez fait peur pour ça? Les questionna Elena. 
 
Sans plus écouter, Damon qui paraissait quelque peu détendu, tourna les talons et partit en direction de sa chambre, montant les marches doucement, les mains dans les poches, le regard perdu dans ce sol en pierre. Entrant dans sa chambre, il se jeta sur son lit, réfléchissant, pensant à cette nuit là, deux mois plus tôt, ou il avait abandonné la jeune blonde seule au milieu des bois. Il savait qu'elle était forte, qu'elle était une incroyable vampire pleine de surprises, et malgré qu'il est voulu la tuer lors de sa transformation, et de leurs chamailleries quotidienne, il l'avait laissé seule dans le froid un soir ou il l'avait fait souffrir. Certes elle ne ressentait pas le froid, mais si il était resté avec elle, dieu seul sait quelle bêtise il aurait fait. 
 
_Damon? Fit une voix à l'entrée de sa chambre. 
_Sort, répliqua le jeune homme sachant pertinemment à qui appartenait cette voix.
_Quand accepteras tu que l'on s'explique ! S'exclama Elena. Ça fait deux mois Damon, deux mois, et rien, aucune explication, tu rejette tout et ne veux même pas m'expliquer! J'ai le droit d'avoir des explications!
_Alors vas-y parlons ! Hurla le brun. 
 

 
Il se leva précipitamment et se posa face à son ancienne petite amie à quelques centimètres d'elle, un regard pleins de haine à son attention. 
 
 
xxxxxxxx
 
 
Bonjour petits vampires, 
Je m'excuse pour cette absence mais me revoilà avec le chapitre 4! Les choses avances, les souvenirs reviennent mais bien entendu nous sommes loin de savoir tout. Alors qu'en avez vous pensé ? Ce chapitre vous a t-il plus? Les FB ? 
J'ai hâte de savoir ce que vous en pensez, vos avis, suppositions, prédictions. Comme vous avez pu le remarquer j'ai peu de temps en ce moment, et plusieurs soucis, mais le prochain chapitre arrivera plus rapidement si tout ce passe bien.
Si vous aimez mon blog et ma fiction, n'hésitez pas à le partager, ce serait vraiment adorable !
Je vous dit à très bientôt !
Jamie 

Chapitre V 03/10/2014

Le face à face. 
 
 

 
Elena et Damon étaient face à face, se défiant du regard, prêt à s'affronter si cela était nécéssaire. C'était elle, cette jeune et jolie brune qui avait voulu ses explications. Pendant deux mois elle n'avait que très peu parlé à Damon, lui en voulant de l'avoir laissé ainsi, sans plus d'explications, ne comprenant plus le vampire. Le plus vieux des Salvatore était énervé contre son ancienne petite amie, si elle voulait des explications, lui n'était peut-être pas prêt à cela. 
 
_Damon, souffla t-elle. 
 
La jeune femme recula quelque peu et détendit les muscles de son corps, la dernière chose qu'elle voulait était se prendre la tête avec Damon, et la seule chose qu'elle désirait et qui lui permettrait peut-être de l'oublier était d'avoir quelques explications.
 
 
 

Flash Back. 
 
 

Elena était installé dans le canapé du manoir Salvatore, attendant son petit ami qui lui avait donné rendez-vous. Elle espérait un petit cadeau de sa par, une marque d'affection, un rendez-vous romantique surprise. Caroline était partie deux jours plus tôt sans plus d'explications laissant seulement derrière elle une simple lettre, depuis elle l'avait appelé une bonne dizaines de fois sans aucune réponse. La dernière fois qu'elle avait vue sa meilleure amie était au bal d'Elijah et de Klaus dans leur grande et magnifique demeure, dans laquelle la jeune blonde avait tout organisé. Elle l'avait vue descendre les escaliers menant aux chambres, et avait remarqué que quelque chose n'allait pas seulement cette dernière n'avait rien voulu dire et avait suivie Damon lorsque celui-ci était descendu à son tour et était sortit. La jeune brune n'avait quasiment pas eu de nouvelle de son petit ami depuis ce moment là, et même si elle tentait de se convaincre du contraire, elle se posait certaines questions. 
La porte d'entrée claqua et des pas s'approchèrent d'elle, il était là, enfin. Elle se leva, voulant le serrer dans ses bras, qu'il la rassure et l'embrasse à en perdre le souffle. 
 
_Damon! S'exclama la brune tout sourire. 
_Elena, répliqua le vampire aux allures crispées. 
 
Damon était arrivé et voyant l'élan d'affection que sa petite amie laissait paraître, s'arrêta net. Elle accourut dans ses bras et lui encercla le cou mais bien vite Elena Gilbert s'aperçut que le brun était resté de marbre. Il n'avait pas cillé, laissant ses bras longeaient son corps musclé et correctement dessiné.
 
_Damon? Souffla t-elle en se décollant de lui. 
_Elena, assied toi. 
 
Le ton qu'avait employé le vampire n'était en aucun cas de bon augure et ça, la jeune femme le savait pertinemment. Pourtant elle ne voulait pas s'asseoir, peu importe ce qu'il lui dirait, elle était devenu forte, encore plus qu'avant et pourrait surmonté chaque épreuve que la vie lui réservait encore. 
 
_Je suis très bien debout. Qu'est ce qui ce passe ? 
 
Au fond d'elle peut-être savait-elle déjà ce qu'allait lui annoncer Damon, peut-être son cerveau faisait tout simplement exprès de ne pas y penser.
 
_C'est finit, laissa t-il tomber maladroitement. 
_C'est finit ? Comment ça c'est finit ? 
_Nous deux Elena, s'exclama le beau brun, ça s'arrête là ! 
 
Chapitre V

 
Sans plus d'explications le jeune homme sortit de la pièce, laissant la une jolie jeune brune les yeux écarquillé de surprise, la bouche entre-ouverte et le c½ur brisé en mille morceaux. Elle se laissa tombé sur le canapé moelleux, sa tête partant d'elle même vers l'arrière et s'abattant contre le dossier du canapé. Ses yeux la brûlaient mais ce qui était le plus douloureux à ce moment là était les coups invisible qu'elle venait de recevoir. 
 

 
Fin du Flash Back. 
 

 
_Je ne veux pas que l'on s'énerve, reprit t-elle doucement, j'aimerais juste que tu m'explique ce qu'il c'est passé, s'il te plait. 
_Je ne sais pas Elena, cria le brun, je ne sais pas! 
_Damon s'il te plait, calme toi. 
_Tu veux que je te dise ? La seule chose que je sais c'est que je t'ai vue avec Enzo, mais ce n'est même pas la raison qui m'a poussé à partir, continua t-il de crier. Tu sais quoi, j'ai l'impression d'être encore accroché à toi alors que dans un même temps je sais que je ne t'aime plus. Tu me rend fou Elena, je ne sais plus quoi penser et quoi faire! 
 
Sur ces dernier mot, le vampire attrapa une petite table posé la et la balança au travers de la pièce, la laissant se fracasser contre le mur d'en face. 
 
_Avec Enzo? Souffla la brune d'une petite voix. 
_Oui, cracha t-il en serrant les poings. 
_Damon ce n'était rien avec lui, je... ok j'ai fait une connerie, mais tu aurais du me le dire, on aurait parlé, on se serait expliqué. 
_Je viens de te dire que ça m'était égale ! Je ne t'ai pas quitté parce que tu as couché avec mon meilleur pote mais parce que ... Putain.
 
Les mots ne sortirent pas de sa bouche, restant coincé en lui comme du poison, comme si ils allaient lui brûler les lèvres. 
 
_Parce que quoi ? 
_Parce que, déglutit-il, mon regard à changé lorsqu'il se pose sur toi. 
 
Le jeune homme se laissa tombé assis sur son lit, ne montrant plus sa colère, comme ci cette dernière en quelques minutes l'avait épuisé. 
 
_Tu es une fille magnifique Elena, mais avant quand je te regardais je voyais la plus belle femme au monde, c'était quelque chose d'indescriptible, de surréaliste, je voyais la femme de ma vie, je voyais notre futur main dans la main à tout jamais, surmontant les épreuves de l'éternité. A présent quand je te regarde, je vois un joli visage, proche de la perfection avec des cheveux magnifique, je vois une femme, juste une femme. Je te regarde comme je regarderais une étrangère. Mais je t'ai tellement aimé que ton nom, ton corps, tes lèvres, tout est encore encré en moi sans que je puisse m'en détacher. Et ça me tue, ça me rend fou parce que je ne sais plus qui je suis, ce que je pense, ce que je dois faire. Mes pensées s'entre choque sans cesse, je ne sais plus vers qui me tourner et... je ne sais pas, finit-il par murmurer. 
 
 
Chapitre V

 
_Oh Damon, souffla la brune. 
 
Elena avala difficilement sa salive, se rendant compte de ce que vivait son ancien petit ami. Désormais quand bien même il ne parlait plus, elle voyait dans ce regard si intense, un homme perdu, sombrant avec ses propres démons. Elle ne pu retenir quelques larmes, quelques gouttes salé ruisselant sur ses joues. Des larmes quelle avait retenu durant deux mois, des larmes qui faisait face à la réalité, appuyant les propos de Damon. 
 
_Elena, souffla t-il en se levant face à elle, ne pleure pas, s'il te plait. 
 
La voix du vampire était désormais apaisé et calme. Il était sincère et ne voulait pas voir cette jolie jeune femme pleurer. Ses yeux exprimaient une pointe de tristesse et de remord. Avait-il été trop cru ? Trop franc ? L'avait-il à ce point blessé ? Mais au fond en avait-il quelque chose à faire? Cela le blessait-il de lui cracher tout cela et qu'elle soit peiné? Il était partagé entre peine et colère, ne sachant que penser, que faire de ses idées. 
 
_Dam.. 
 
Stefan entra dans la chambre ne s'attendant pas à cette scène. Son ancienne petite amie pleurait tandis que son frère avait laissé tombé son masque de vampire glacial. Le châtain se doutait que une discussion comme celle ci devrait arriver, mais il ne s'attendait pas à ce que cela se passe maintenant. La pauvre Elena en apprenant cette nouvelle avait dû avoir le c½ur brisé et cela le blessé. Son frère avait des comportements insupportable, irrespectueux, que seul lui comprenait. Il blessait les personnes qui l'entourait et arborait cet personnalité d'abruti par la suite. 
 
_Stefan, souffla Damon comme s'il le salué en un murmure. 
_Désolé de vous déranger, je sais que ce n'est pas le moment, souffla le châtain. Je suis heureux que tu lui est avoué Damon.
 
C'était vrai Stefan était fière de son frère, fière qu'il est assumé ses actes, et il tenait à lui en faire par, à lui montrer que c'était la bonne chose à faire et qu'il ne devait pas regretter de lui avoir dit quand bien même elle pleurait.  
 
_Avoué quoi ? Questionna Elena en relevant la tête. 
 
Le châtain regarda son grand frère et ouvrit légèrement la bouche. Damon n'avait rien dit à Elena, n'avait pas assumé face à son ancien amour. Non. Damon avait fuit, comme deux moi plutôt, comme toute sa vie. Certes il se battait s'il le fallait, et même si il ne le fallait pas, mais lorsqu'il s'agissait d'avoué des erreurs qui le touchait, tout était différent et lorsqu'il le pouvait, il fuyait.
Le brun baissa la tête cherchant une excuse pour éviter la peine qu'il allait infliger à Elena. Seulement rien ne vint. Comment pouvait-il lui dire une telle chose, comme ça, alors que la jolie jeune femme pleurait déjà à cause de ce qu'il lui avait fait subir. Oui lui. Ce vampire fort de caractère qui agissait sous des émotions qui le dépassait. Il arborait cet air froid, ne connaissant aucun sentiment et pourtant, lorsque le désir et la colère montaient en lui, il devenait incontrôlable, regrettant par la suite chaque geste, chaque mouvement. 
 
_Elena, assied toi je t'en prie, soupira le vampire sans relever la tête. 
_Je suis bien debout, dit-elle manquant cruellement d'assurance. 
_Elena,. souffla à son tour Stefan pour la convaincre en lui montrant d'un signe de tête le lit de Damon. 
 
La jeune femme marcha jusqu'au lit et s'assit, en tailleur, confortablement prête à écouter ce qui aller suivre. 
 
_Elena, s'il te plait avant tout sache que je t'aimais, ce n'était pas des paroles en l'air, j'étais fou de toi, j'aurais donné ma vie pour toi. 
 
Le vampire avait prononcé une phrase, une seule et la brune su de suite l'importance de la suite. Damon commençait à se confié, ce qui était rare et particulièrement difficile pour lui, elle le savait. Il se livrait à elle et ce n'était pas pour ne rien dire.
 
_Tu étais tout, toute ma vie, souffla t-il en baissant la tête. Tu te souviens ce bal chez Klaus et Elijah avant que Caroline ne parte ? 
 
Elena sentit soudainement son coeur battre plus vite, beaucoup plus vite. Elle revit cette soirée dans sa tête, revit chaque moment depuis le début.
 
Chapitre V
 
Elle était arrivé au bras de Damon et de Stefan, n'ayant pas trouver de cavalière pour l'occasion et tout simplement parce qu'elle en avait envie. Ils étaient entré tous les trois dans cette salle pleine de vampires. Puis ensuite la soirée c'était déroulé sans plus d'agitations, des danses par couples, du vins, du champagne, quelques coupe de sang pour éviter tout incident. 
 
_Oui, murmura la brune la voix brisé. 
_Elena tu ne dois n'en vouloir que à moi et à moi seul, c'est ma responsabilité, ma faute. Je... Je suis désolé...
 
Au fond elle avait deviner les mots qui allaient sortir de sa bouche, les mots qui la feraient tomber de haut, ce qui lui briserais une seconde fois le c½ur. Il allait lui dire que..
 
_Elena, souffla t-il difficilement la sortant de sa rêverie, j'ai couché avec Caroline. 
 
Chapitre V
 
 
 

xxxxxxxxxx
 
 
 

Bonjour mes petits vampires affamés !
 
Me revoici avec le chapitre 5 et du Delena, bon je vous l'accorde pas des plus romantique, mais c'est déjà pas mal !
Alors qu'en avez vous pensez ? Ce chapitre est un peu plus court que les autres et j'en suis désolé, d'ailleurs il ne me plait pas vraiment mais je ne voulais pas commencer une autre scène sans pouvoir la finir surtout que les idées pour la suite se bousculent dans ma tête.
JE RAPPEL : A ceux ayant oublié parce que voila que UN commentaire (minimum) constructif est demandé, pas juste un "j'adore". Tout ça, pas pour être méchante mais tout simplement par ce que je publie ma fiction pour partager avec vous... Voilà j'espère que vous comprendrez...
Aussi, je voulais vous dire que le rythme de la fiction n'est pas vraiment précis en ce moment, mais que dès les vacances je me rattraperais, c'est promis !
Alors je vous retrouve dans environ une semaine pour la suite,
Des tonnes de bisous,
Jai'